Antimicrobiens
Métronidazole

Métronidazole

Risque de C difficile
NA
Biodisponibilité
Excellent

Dosage

Doses usuelles pour infections (pathogènes anaérobes)Colites C. difficileVaginose bactérienneTrichomoniasisAmebiasisGiardiasisH. pyloriVariable selon les indicationsPO: 500 mg q8-12h (fréquence maximale q 6 heures) IV: 500 mg IV q8-12h (fréquence maximale q 6 heures)500 mg PO q8h500 mg twice daily PO2 gm x 1 dose ou 500 mg PO BID750 mg PO q8h250 mg PO q8h250mg po QID

Envisager réduction de la dose en cas de insuffisance hépatique sévère (Child-Pugh C)

500 mg/8h PO/IV

Aucun ajustement (Administration après la dialyse) 500 mg q 8h PO/IV

Eviter traitements prolongés (polyneuropathie). Après 14 jours de traitement, monitorer les effets indésirables car il peut y avoir accumulation de métabolites. Le cas échéant selon la sévérité de l'infection, la dose peut être réduite à 500mg q 12 heures

Information générale

Traitement des infections à anaérobie si prouvées ou suspectées incluant

  • Intra-abdominale

  • Biliaire

  • SNC

  • C. difficile

  • Giardia

  • Infections pelviennes

  • Peau et tissus mous (mal perforant chez les patients diabétiques), infection ostéo-articulaire

Autres :

  • Infection associée à Helicobacter pylori

  • Encéphalopathie hépatique

  • Maladie de Crohn

  • Amibiase (intestinale ou hépatique)

  • Infections à Trichomonas sp., Gardnerella vaginalis et Giardia lamblia

  • Vaginose bactérienne (traitement avec gel vaginal possible)

  • Acne Rosacea (traitement avec gel ou crème topique possible)

  • Eviter la prise d'alcool 3 jours avant et 3 jours après un traitement systémique de métronidazole

  • Eviter la prise concomitante de médicaments avec excipients contenant des dérivés d'alcool

Évaluer pour neuropathie périphérique/optique en cas de traitement prolongé (>6 semaines) ou symptômes apparaissants

Communs

  • Troubles digestifs - Notamment nausée/vomissement et goût métallique intolérance

  • Céphalées

  • Coloration des urines

Occasionnels

  • Neuropathie périphérique/optique en cas de traitement prolongé (>6 semaines) ou si symptômes surviennent

  • Phlébites au site d'injection si administration IV

  • Insomnies

Rares

  • Convulsions, encéphalopathie, méningites aseptiques, dysarthrie

  • Syndromes Johnson Syndrome

Attention

  • Effet "Antabuse" (vomissement sévère si consommation d'alcool)

Liste non exhaustives. Contacter la pharmacie au besoin.

Ethanole, disulfiram (effet "Antabus")

Augmentation du taux de:

  • Agents hypoglycémiants oraux

  • Busulfan

  • Cyclosporine

  • Lithium

  • Acénocoumarole

  • Phénobarbitale

  • Phénytoïne

  • Warfarine

  • Prendre avec aliments pour diminuer l'inconfort digestif

  • ADN bactérien/protozoaire/amibien est fragmenté par radicaux nitroso-imidazole réactifs

  • John Hopkins Antimicrobial: www.hopkinsguides.com/hopkins (monographie du médicament)

  • Lexicomp (monographie du médicament)

  • Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.)

    • Ajustement posologique des antimicrobiens en insuffisance rénale. Document élaboré par le Regroupement de pharmaciens experts en infectiologie. Montréal, Québec : A.P.E.S.;2019. 22 p
    • Guide sur l'administration des antimicrobiens en hémodialyse et dialyse péritonéale. Document élaboré par le Regroupement de pharmaciens experts en néphrologie. Montréal, Québec : A.P.E.S.;2017. 25 p

Classe d'antimicrobien: Nitroimidazole

PK/PD Antibiotique concentration-dépendant

Pénétration biliaire: Thérapeutique

Pénétration système nerveux central: Thérapeutique

Pénétration pulmonaire: Thérapeutique

Pénétration urinaire: Pauvre

Voie d'élimination: Rénale (surtout métabolites)

Métabolisme: Hépatique: 30 à 60% en plusieurs métabolites dont un métabolite principal qui retient jusqu'à 30-65% d'une certaine activité anti-bactérienne et anti-protozoaires

Grossesse catégorie: B